ici on joue tout simplement
Bienvenue sur "ici on joue tout simplement"

ici on joue tout simplement

Venez jouer et créer vos jeux, et POURQUOI PAS DISCUTER DE TOUT ET DE RIEN,
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EPHEMERIDES journalier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 85
Date d'inscription : 21/12/2012

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Jeu 14 Mai - 18:38






98265-12.gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jackady123.forumactif.org
Admin
Admin


Messages : 85
Date d'inscription : 21/12/2012

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Sam 16 Mai - 18:55


16 mai 1770 Mariage de Louis et Marie-Antoinette

Le mercredi 16 mai 1770, Marie-Antoinette (14 ans) épouse Louis (16 ans), petit-fils du roi de France Louis XV et futur Louis XVI. L'archiduchesse Marie-Antoinette est le quinzième et avant-dernier enfant de Marie-Thérèse de Habsbourg, impératrice d'Allemagne, et de son mari François 1er de Lorraine.
Le duc de Choiseul, ministre du roi Louis XV et favori de la Pompadour, a désiré l'unir à l'héritier de la couronne de France pour contrer l'influence anglaise après la guerre de Sept ans. Louis XV, de son côté, se réjouit d'une alliance matrimoniale qui réconcilie la France et l'Autriche et permet de contenir l'agressivité croissante de la Prusse et la puissance montante de l'Angleterre. ( Herodote.net )

16 mai 1953 L'Express sort en kiosque

Jean-Jacques Servan-Schreiber et Françoise Giroud créent L'Express, un supplément hebdomadaire du quotidien Les Echos. En 1964, sur l'exemple du Time, il changera de look et deviendra un "newsmagazine" généraliste à succès. En 1970, lors du départ de Servan-Schreiber pour devenir secrétaire général du Parti radical, des journalistes quitteront la rédaction et fonderont un concurrent, Le Point. L'Express affiche aujourd'hui un tirage de 600 000 exemplaires.
Voir aussi : Servan-Schreiber - Histoire de la Presse lintern@ute.com


16 mai 2007 Nicolas Sarkozy est élu président de la république ( 23e président )




Il remporte l'élection présidentielle de 2007 avec 53,06 % des suffrages exprimés au second tour, face à la candidate socialiste Ségolène Royal. Son mandat de président de la République française est marqué, entre autres, par une rupture de style par rapport à ses prédécesseurs, par plusieurs réformes comme celle des universités en 2007 ou des retraites en 2010, et par l'impact de grands événements internationaux tels que la « Grande Récession » et la crise de la dette dans la zone euro. Candidat à sa réélection en 2012, il est battu par le candidat socialiste François Hollande, obtenant 48,36 % des votes exprimés au second tour.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jackady123.forumactif.org
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Dim 17 Mai - 9:11


17 mai 1995 Jacques Chirac, est élu président de la république ( 22 e président )



Jacques Chirac devient le 22e président de la République française le 17 mai 1995, à la suite de son élection face au candidat socialiste, Lionel Jospin. Son premier mandat est marqué par le plan Juppé de 1995, la troisième cohabitation avec Lionel Jospin à la suite de la dissolution manquée de l'Assemblée nationale, des affaires judiciaires dans lesquelles il est directement mis en cause par des enquêtes journalistiques ou encore le référendum de 2000, qui ramène la durée du mandat présidentiel à cinq ans. Lors de l'élection présidentielle de 2002, il est réélu au second tour face au candidat du Front national, Jean-Marie Le Pen. Pendant son second mandat, il s'oppose notamment à la guerre d'Irak. Il quitte le palais de l'Élysée le 16 mai 2007, après l'investiture de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Dim 17 Mai - 10:20


17 mai 2013 Le mariage homosexuel ou mariage entre personnes de même sexe,

surnommé également « mariage pour tous », est autorisé en France par la loi no 2013-404 du 17 mai 2013.
Le projet de loi qui instaure le mariage homosexuel a été déposé au Parlement le 7 novembre 2012, définitivement adopté le 23 avril 2013 puis validé par le Conseil constitutionnel et promulgué le 17 mai 2013. Le premier mariage homosexuel a été célébré le 29 mai 2013 à Montpellier.
La loi a fait l'objet de débats importants et a connu une opposition plus forte en France que dans d'autres pays européens1.
Depuis 1999, les couples homosexuels ou hétérosexuels ont également la possibilité de signer un pacte civil de solidarité (PACS) ou de s'établir en concubinage. Cependant, l'un et l'autre n'offrent pas les mêmes garanties juridiques que le mariage civil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Lun 18 Mai - 17:49


Le 18 mai 1935, La neige au sud de l'Angleterre

Il tombe 3 cm de neige à Paris et 20 cm en Normandie où de nombreux vergers subissent de gros dégâts - la température aurait atteint -12° à 25 km au nord-ouest de Londres.

Le 18 mai 1974 l' Inde devient le pays possesseur de l'arme nucléaire.

17 mai 1978. Le cadavre de Charlie Chaplin,

Après avoir été kidnappé, est retrouvé dans un champ
Deux Bulgare avaient cru se faire de l'argent facile en déterrant le cadavre de Charlot dans son cimetière suisse.
Par Gwendoline Dos Santos et Frédéric Lewino ( Le Point.fr )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Mar 19 Mai - 16:10

19 mai 1802 Bonaparte fonde la Légion d'Honneur

Voir la version intégrale  ( Herodote.net )
Le Premier Consul Napoléon Bonaparte établit le 19 mai 1802 (29 floréal An X) un Ordre national de la Légion d'Honneur. Il veut de la sorte récompenser les mérites des citoyens, tant civils que militaires, et établir une émulation civique chez les notables.
Le 8 mai 1802, à un membre du Conseil d'État qui l'interpelle sur le bien-fondé d'une décoration qui viole les principes révolutionnaires d'égalité, le Premier Consul rétorque : «On appelle cela des hochets ; eh bien, c'est avec des hochets qu'on mène les hommes !».

Le collier et le musée de la Légion d'Honneur

Le chef de l'État, autrefois l'empereur ou le roi, aujourd'hui le président de la République, est de droit le grand-maître de la Légion d’Honneur. Il reçoit à ce titre le somptueux collier de grand-maître le jour de son entrée en fonction.
Ce collier porte la devise de l’ordre : Honneur et Patrie. Il comporte 17 maillons à l'avers desquels sont représentées l'une ou l'autre des activités de référence des légionnaires (activités civiles ou militaire). Au début de chaque mandat présidentiel, le nom du président est gravé au revers de l'un des maillons. L’actuel collier remonte à 1951. Il sera remplacé une fois tous les maillons gravés.
 

Depuis l'investiture de Valéry Giscard d'Estaing, en 1974, le collier n'est plus porté par le président mais lui est seulement présenté sur un coussin le jour de son entrée en fonction. Il est ensuite ramené dans sa vitrine du musée de la Légion d'Honneur, dans le joli hôtel de Salm (1782), au bord de la Seine et en face du musée d'Orsay.
Cet endroit accueillant, qui déroule l'histoire de la Légion d'Honneur comme de la plupart des ordres français et étrangers, vaut la visite et s'adresse aux enfants comme aux adultes. Il est gratuit et l'on n'a pas à y faire la queue comme au musée d'Orsay voisin.

19 mai 1974 Valéry Giscard d’Estaing est élu président de la république ( 20e président )

À la suite du décès du président Georges Pompidou, atteint de la maladie de Waldenström, le 2 avril 19741, une élection présidentielle anticipée était devenue nécessaire. Elle se tient les 5 et 19 mai 1974.
Ce scrutin, qui marqua le reflux du gaullisme, allait se conclure par l’investiture du plus jeune président de la Ve République, qui cultivait une image de modernité et de jeunesse : Valéry Giscard d'Estaing, l'ancien ministre de l'Économie et des Finances sous la présidence gaullienne. Le second tour, qui l’opposa au candidat de l’Union de la gauche, François Mitterrand, fut le plus serré de l’histoire de la Ve République, la victoire n’étant finalement assurée à Valéry Giscard d’Estaing que par 425 000 voix d’avance.
Cette élection fut aussi celle d’un autre record : celui de la participation électorale. Avec 87,33 % de participation au second tour, ce fut le plus faible taux d’abstention de toute l’histoire du suffrage universel en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Mer 20 Mai - 15:35

20 mai 1498 : Vasco de Gama aborde à Calicut le

c Le 20 mai 1498, Vasco de Gama aborde à Calicut, en Inde. Le navigateur portugais a été mandaté par le roi du Portugal Manuel 1er, dit le Fortuné, pour achever la mission entamée dix ans plus tôt par Bartolomeu Dias. À 29 ans, il devient ainsi le premier Européen à rallier l'Inde par la mer, en contournant l'Afrique.
C'est l'aboutissement du prodigieux rêve entretenu par les Portugais depuis près d'un siècle.
Marie Desclaux
Vasco de Gama quitte Lisbonne et l'embouchure du Tage le 8 juillet 1497, avec trois lourdes nefs et une caravelle, ainsi que 160 hommes d'équipage.
Il fait escale sur l'île de Sainte-Hélène, au milieu de l'Atlantique sud, puis contourne le cap de Bonne Espérance découvert dix ans plus tôt par son compatriote Bartolomeu Dias et fait relâche le jour de Noël dans un havre qu'il baptise Natal (Noël en portugais). C'est aujourd'hui le port de Durban, capitale de la province sud-africaine du Natal.
Remontant le long de la côte afrcaine, la flotte atteint successivement les ports de Mozambique, Mogadiscio et Kilwa où des commerçants arabes venus du nord commercent avec les Africains de l'intérieur.
Re Plus au nord encore, à Malinde, il sympathise avec le sultan local qui lui confie un pilote italien, venu là par l'Égypte et l'empire ottoman. Avec son aide, le navigateur coupe au large vers la péninsule indienne et la côte de Malabar.
C'est ainsi qu'il atteint Calicut (aujourd'hui Kozhikode), un port prospère du Dekkan indien. Le capitaine envoie à terre un émissaire et celui-ci a la surprise d'être abordé dans un mélange d'espagnol et d'italien par un marchand tunisien. À son interlocuteur, il déclare tout de go être venu chercher «des chrétiens et des épices».
Le marchand met en relations Vasco de Gama avec le seigneur local, le zamorin (ou samorin) Samutiri Manavikraman.
Après que deux émissaires eussent annoncé son arrivée, le navigateur est reçu avec tous les honneurs réservés à un grand ambassadeur.
Le zamorin refuse toutefois au Portugais de laisser une petite troupe dans sa ville. Il lui refuse aussi tout traitement de faveur en matière de taxes par rapport aux commerçants musulmans avec lesquels il est déjà en relations.
Ces derniers, pas rassurés pour autant, convainquent le zamorin que les Portugais se disposent à piller la ville. Vasco de Gama est aussitôt arrêté puis, au bout de quelques heures, autorisé à rembarquer et partir. Il lève l'ancre le 27 août 1498.
Vers la conquête des Indes
Malgré ce demi-échec, il est accueilli en grande pompe à Lisbonne, deux ans plus tard et le roi se montre déterminé à poursuivre l'aventure. ( Herodote.net )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Jeu 21 Mai - 14:32



François Ier est l'un des représentants les plus brillants de la dynastie des Valois qui règne en France depuis le XIVe siècle. Il monte sur le trône en 1515 et règne jusqu’en 1547. François Ier est considéré comme le premier roi de la Renaissance française. Son action politique jette les bases d'un royaume centralisé au sein duquel les artistes ont un rôle à jouer dans la glorification du pouvoir. Suite à une défaite militaire en 1525, il est emprisonné en Espagne. A son retour, François Ier veut restaurer son image. Son portrait par Clouet, y participe en lui donnant une aura et une monumentalité, symbole de renouveau politique.


21 mai 1539 François 1er introduit la loterie en France

Les jeux d'argent sont aussi anciens que l'argent lui-même mais c'est seulement à la Renaissance que nos gouvernants s'y adonent, y voyant un moyen indolore, voire agréable, de ponctionner les ressources de leurs sujets !
La première loterie d'État (lotto) est organisée à Florence en 1530. Le roi de France François 1er, très attentif comme chacun sait aux innovations d'outre-monts, introduit la loterie dans son royaume par un édit du 21 mai 1539. Mais le prélèvement de l'État sur les enjeux est tel qu'il décourage les joueurs.
L'idée est relancée en 1644 par Mazarin qui propose comme lots des objets précieux. Il s'agit de financer les églises et les institutions de piété. Le 15 octobre 1757, Louis XV établit une loterie permanente pour financer sa nouvelle École Militaire.
Enfin, Louis XVI fonde le 30 juin 1776 l'ancêtre de notre actuelle loterie : la Loterie Royale, épaulée par 700 buralistes et des colporteurs qui, deux fois par mois, «vendent de la chance». Elle rapporte 11 millions de livres en 1789 mais, au nom de la morale, les républicains la suppriment le 15 novembre 1793. Nécessité faisant loi, ils restaurent
néanmmoins une loterie le 30 septembre 1797. Louis-Philippe 1er la supprime le 21 mai 1836, n'autorisant que les loteries de bienfaisance.
Après la Première Guerre mondiale, on y revient avec le dessein d'aider les «Gueules cassées» (soldats victimes de graves mutilations faciales). C'est la naissance de la Loterie Nationale le 22 juillet 1933.
Une nouvelle étape est franchie avec la création du Loto le 10 juillet 1975, sans autre motivation que de restaurer les finances publiques altérées par la crise. Enfin, en 2010, sont légalisés (et taxés) les jeux en ligne. On n'invoque plus la morale ou la protection des personnes psychologiquement fragiles mais seulement le «réalisme» qui voudrait que l'on ne puisse résister à la pression d'internet ou aux injonctions des libéraux de Bruxelles.
Bibliographie
On peut lire avec intérêt l'ouvrage dont s'est inspiré cet article : Le grand livre des loteries (Gérard Descotils et Jean-Claude Guilbert, L'Archipel, 1993). ( Herodote.net )
Marie Desclaux

21 mai 1981 François Mitterrand prend ses fonctions de président

Élu le 10 mai dernier avec 51,76 \% des voix au second tour, François Mitterrand a pris aujourd'hui ses fonctions



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Ven 22 Mai - 16:03

22 mai 1885 à Paris  Victor Hugo



Victor Hugo  Écouter, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris, est un poète, dramaturge et prosateur romantique considéré comme l’un des plus importants écrivains de langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuel engagé qui a joué un rôle majeur dans l’histoire du XIXe siècle.
Victor Hugo surpasse par sa puissanace crétrice, son imagination et l'étendue de ses talents tous les écrivains de sa génération. Il s'est aussi impliqué dans la vie politique de son temps.Royaliste dans sa jeunesse, il s'engage contre la peine de mort («Se venger est de l'individu, punir est de Dieu»). Son roman Notre-Dame de Paris éveille l'intérêt du public pour le Moyen Âge et la conservation du patrimoine.
Après la révolution républicaine de 1848, il se fait le champion de la «Révolution des peuples» et en appelle à la création des États-Unis d'Europe. Il vire à gauche («J'ai grandi !» dira-t-il en 1854 de ce moment-là) puis s'exile pour manifester son opposition à Napoléon III. Cet exil lui vaut une seconde naissance, réalisant son souhait secret («Je veux l'influence et non le pouvoir», avait-il écrit en 1848). Il publie ses chefs-d'œuvre : Les Contemplations, La Légende des Siècles, Les Misérables... et devient pour les jeunes écrivains un maître respecté.
Au lendemain de la proclamation de la IIIe République, en 1871, le vieillard revient en France et traverse Paris au milieu d'une foule reconnaissante. Ses funérailles, en 1885, sont grandioses autant qu'émouvantes. Aux côtés de son contemporain Louis Pasteur, le poète personnifie le triomphe de la République et la culture française.

Le 1er juin 1885, la dépouille de Victor Hugo est conduite au Panthéon.



Le poète est décédé dix jours plus tôt, à 83 ans, en l'avenue qui porte son nom.
Il écrit dans son testament : «Je donne cinquante mille francs[-or] aux pauvres. Je désire être porté au cimetière dans leur corbillard. Je refuse l'oraison de toutes les Églises. Je demande une prière à toutes les âmes. Je crois en Dieu».
Victor Hugo n'a sans doute jamais été baptisé mais est venu à la foi au mitan de sa vie. Il n'en refuse pas moins la présence des Églises à ses funérailles.
Le 31 mai, son cercueil est exposé sous l'Arc de Triomphe drapé de noir.
Le lendemain, plus d'un million de personnes suivent le corbillard des pauvres dans lequel il a demandé à être conduit. Le Panthéon, oeuvre de l'architecte Soufflot, anciennement église Sainte-Geneviève, est réouvert à cette occasion et devient le mausolée des gloires nationales. C'est la première fois dans l'histoire de l'humanité qu'un poète reçoit de pareils hommages.
Victor Hugo, il est vrai, a non seulement cumulé tous les talents (littérature, poésie, théâtre, dessin) mais aussi témoigné sa vie durant de convictions élevées, en harmonie avec son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 85
Date d'inscription : 21/12/2012

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Ven 22 Mai - 16:23



• Victor HUGO (1802-1885)

A des âmes envolées
Ces âmes que tu rappelles,
Mon coeur, ne reviennent pas.
Pourquoi donc s'obstinent-elles,
Hélas ! à rester là-bas ?

Dans les sphères éclatantes,
Dans l'azur et les rayons,
Sont-elles donc plus contentes
Qu'avec nous qui les aimions ?

Nous avions sous les tonnelles
Une maison près Saint-Leu.
Comme les fleurs étaient belles !
Comme le ciel était bleu !

Parmi les feuilles tombées,
Nous courions au bois vermeil ;
Nous cherchions des scarabées
Sur les vieux murs au soleil ;

On riait de ce bon rire
Qu'Éden jadis entendit,
Ayant toujours à se dire
Ce qu'on s'était déjà dit ;

Je contais la Mère l'Oie ;
On était heureux, Dieu sait !
On poussait des cris de joie
Pour un oiseau qui passait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jackady123.forumactif.org
DOREMI
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 01/07/2013

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Ven 22 Mai - 17:07


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DOREMI
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 01/07/2013

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Dim 24 Mai - 8:11


23 mai 1430 Jeanne d'Arc est capturée à Compiègne


Le 23 mai 1430, Jeanne d'Arc est capturée par les Bourguignons en tentant de secourir avec sa troupe les habitants de Compiègne, au nord de Paris.
Les Anglais vont alors se la faire livrer, en vue de la faire condamner par un tribunal ecclésiastique. Ils espèrent de la sorte mettre au jour sa nature de sorcière et dévaluer le sacre de leur ennemi Charles VII... (André Larané )
En délivrant Orléans et faisant sacrer le roi Charles VII à Reims, Jeanne d'Arc a accompli la mission que lui ont confiée, selon ses dires, des voix célestes. D'ailleurs, après le sacre, elle admet ne plus entendre ses voix...
Mais emportée par son succès et la faveur des foules, elle veut en finir au plus vite avec les Anglais. Elle part avec Charles VII à la reconquête du Bassin Parisien. L'armée royale entre sans coup férir à Soissons, Château-Thierry, Provins, Crépy-en-Valois et les villes de l'Oise.
La Pucelle est donc dans un premier temps enfermée au château de Beaulieu-en-Vermandois, d'où elle tente de s'échapper. Le mois suivant, elle est transférée au château de Beaurevoir, au nord de la Picardie. Elle tente une deuxième fois de s'évader en se laissant descendre le long d'une corde confectionnée avec ses draps. Mais la corde rompt et elle fait une chute douloureuse.
Très vite, son geôlier est harcelé par Henri Beaufort, cardinal de Winchester, qui, à Londres, a repris en main les affaires du Continent. Celui-ci veut à tout prix que la captive soit jugée et condamnée pour sorcellerie et hérésie afin de couper court à sa popularité et ruiner le crédit de Charles VII... Que vaudrait en effet un sacre acquis grâce à une sorcière ?
L'Anglais multiplie les pressions, entame le blocus des ports flamands et finalement rachète Jeanne pour dix mille livres tournois, soit un montant équivalent à une rançon royale ! La prisonnière est conduite à Arras, puis au Crotoy, à Dieppe et enfin à Rouen où elle doit être jugée. Son procès va pouvoir commencer...
Ingratitude
Le roi Charles VII, peu conscient de l'enjeu, n'esquisse aucun geste en sa faveur. Son grand chambellan Georges de la Trémoille, retors et corrompu, hostile à la Pucelle, le dissuade de la racheter.
Toutefois, sous le choc, les troupes royales semblent se réveiller de leur torpeur. Le 25 octobre 1430, Xaintrailles et La Hire obligent Jean de Luxembourg à lever le siège de Compiègne. Le duc de Bourgogne détourne son attention vers le Brabant. C'en est fini de la menace d'une jonction des domaines anglais et bourguignons. Les troupes de Charles VII ont repris l'initiative. Jeanne captive a gagné.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Dim 24 Mai - 8:24


23 mai 1920. Le président Deschanel chute sur la voie en ouvrant la fenêtre de son compartiment




le président est retrouvé par un cheminot qui le ramène chez lui, le prenant pour un ivrogne
Le 23 mai 1920, vers 21 h 20, le président de la République Paul Deschanel embarque à bord du train présidentiel à la gare de Lyon pour se rendre à Montbrison, où il est attendu pour assister à l'inauguration d'un monument. Quoique grippé, il tient à effectuer le déplacement. Vers 21 h 45, il quitte le salon de la voiture spécialement aménagée pour les déplacements officiels afin de se coucher dans la minuscule chambre mise à sa disposition. Malgré la chaleur étouffante, il demande à son valet de laisser les deux fenêtres à guillotine fermées. Il craint d'attraper froid. Il avale un cachet pour dormir, puis donne la consigne d'attendre 7 heures pour le réveiller. Il se met en pyjama, se glisse dans le lit et s'endort heureux comme un Hollande persuadé de renverser la tendance économique...
Une heure plus tard, Deschanel est réveillé par lla chaleur devenue suffocante. Il décide d'ouvrir une des deux fenêtres à guillotine. À moitié dans le coaltar, il commence par baisser la partie inférieure. Une particularité de ces deux fenêtres est de s'ouvrir également vers le bas pour permettre au président de se pencher hors de la voiture de façon à pouvoir serrer la main aux personnes venues l'attendre dans les gares sans avoir à descendre du train. Le président s'acharne maintenant à relever la partie supérieure de la fenêtre. Comme celle-ci résiste, il tire, pousse... Elle se relève brutalement. Privé soudain de point d'appui, le président bascule dans le vide. Double chance : le train roule lentement et le ballast qui est recouvert de gazon à cet endroit précis, amortit sa chute. Quoique sonné, Deschanel ne perd pas connaissance. Il se relève en titubant, puis se met à marcher le long de la voie en direction d'une lumière qu'il voit au loin. Le convoi disparaît dans la nuit, le laissant, seul, en pyjama. Il rencontre un autre homme en pyjama se présentant comme un certain  Je suis monsieur Deschanel Le nom ne lui disant rien, il poursuit son chemin
"Je suis monsieur Deschanel !"

Au même moment, le cheminot André Radeau marche le long de la voie, revenant d'un chantier qu'il surveillait. Il aperçoit soudain un homme marchant d'un pas hésitant. Il s'approche, interloqué. "Il avait la face ensanglantée, était vêtu simplement d'un pyjama gris blanc, les pieds nus dans ses pantoufles." Le prenant pour un ivrogne, le cheminot s'écrie : "Qui va là ?" L'inconnu lui répond : "Je suis blessé, je suis monsieur Deschanel !" Bien entendu, Radeau pense qu'on se fiche de sa gueule. Le président, lui ? Et pourquoi pas un extraterrestre tombé d'une soucoupe volante ? C'est que le gus insiste. Le voyant blessé au visage, Radeau le conduit à la maison du garde-barrière Dariot pour le soigner, lequel arrive à propos pour aider Radeau. "Cedit blessé dit être monsieur Deschanel !" "Tu blagues", répond l'autre en haussant les épaules. Et pourquoi pas François Hollande élu à la présidence de la République ? L'inconnu en pyjama marmonne : "Mais où allait donc ce train et où suis-je ?" Dans la maisonnette, madame Dariot nettoie les blessures de Deschanel pendant que Radeau file prévenir la gendarmerie de Corbeille et réveiller le docteur Guillaumot pour lui demander de venir examiner le blessé. Il fait également prévenir la gare de Montargis qu'"un homme se disant monsieur Deschanel est tombé du train présidentiel". Le message ne sera transmis au sous-préfet que vers 5 heures du matin.
Pendant ce temps, Gustave Dariot et sa femme ont couché le président dans leur lit, où il s'endort comme un bébé. Le docteur Guillaumot, qui finit par arriver vers une heure du matin, confirme, à la stupéfaction de tous, qu'il s'agit bel et bien du président Deschanel. Le lendemain matin, le sous-préfet de Montargis arrive à la maisonnette vers 6 h 20 pour embarquer le président, qui remercie chaleureusement ses hôtes. Interrogée par les journalistes, la femme du garde-barrière confie : "J'avais bien vu que c'était un monsieur : il avait les pieds propres !" Le président est conduit chez le sous-préfet de Montargis où il reçoit une piqûre antitétanique avant de se recoucher.
Ils découvrent le lit vide
Malgré tous ces événements inhabituels, le train présidentiel continue à filer dans la nuit. Personne ne s'aperçoit de la disparition de Deschanel, le croyant profondément endormi. À 5 h 13, le convoi s'arrête vingt minutes à Saint-Germain-des-Fossés. Un agent en profite pour remettre à l'inspecteur de service du train une dépêche ainsi rédigée : "Individu se disant M. Deschanel dit être tombé du train présidentiel." L'homme ne peut y croire. Néanmoins, il parcourt les voitures à la recherche de l'individu qui aurait pu tomber du train et se fait passer pour le président. Il entre dans tous les compartiments, vérifie toutes les fenêtres. N'oubliant pas le compartiment des journalistes ébahis. Les 53 voyageurs embarqués à la gare de Lyon sont tous là. Même Claude Guéant, surpris en train de compter des piles de billets de 500 euros... Cependant, l'inspecteur n'ose pas frapper à la porte de la chambre de Deschanel, qui a donné des consignes formelles de tranquillité. Le train repart. À Roanne, nouvelle dépêche affirmant que l'homme trouvé sur la voie serait bien le président. Le valet et le secrétaire particulier se résolvent à réveiller le président. Personne ne répond. Ils entrent, découvrent le lit vide, la fenêtre ouverte...
Le sous-préfet de Montargis s'est empressé de prévenir Paris. Le président du Conseil, monsieur Millerand, et madame Deschanel prennent le rapide de 12 h 10 pour Montargis. Ils ramènent le soir même le malheureux Deschanel à l'Élysée. La mésaventure du président de la République déclenche un raz-de-marée de moqueries dans tout le pays. Les chansonniers et les caricaturistes de la presse s'en donnent à coeur joie, faisant du président un fou. Toute la France reprend en choeur : "Il n'a pas oublié son pyjama, c'est épatant, mais c'est comme ça !" Cyril Hanouna enchaîne : "Et quand il pète, il troue son slip."

. 24 mai 1844 : Première ligne de télégraphe
Le 24 mai 1844 est inaugurée la première ligne de télégraphe du monde, entre Washington et Baltimore. Le télégraphe a été inventé sept ans auparavant par Samuel F. B. Morse.



24 mai 1873  Patrice de Mac-Mahon est élu président de la IIIe république


3ème président de la République
Après la démission de républicain Adolphe Thiers (premier président de la IIIe République, nommé par décret en août 1871), l'Assemblée nationale se réunit à Versailles pour élire un nouveau président. La majorité conservatrice et monarchiste s'entend sur le candidat qu'elle souhaite porter à la magistrature suprême : il s'agit de Patrice de Mac-Mahon1. comte de Mac Mahon, duc de Magenta, héro de Malakoff,   Le grand nombre d'abstentions 300 voix sur 392 est dû à la décision de la gauche de l'Assemblée de s'abstenir.16 mai 1770 Mariage de Louis et Marie-Antoinette


Dernière édition par EDITH246 le Lun 1 Juin - 10:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Lun 25 Mai - 14:02

25 mai 1720 Le retour de la peste à Marseille

Le 25 mai 1720, le Grand-Saint-Antoine entre dans le port de Marseille avec un passager clandestin venu de Syrie, le bacille de la peste. A bord, une dizaine de personnes ont déjà succombé au mal.
Les propriétaires du navire, discrètement prévenus par le capitaine, font jouer leurs relations pour éviter une quarantaine brutale qui empêcherait le débarquement de la cargaison.
Les médecins du port prennent l'affaire avec détachement et décident une quarantaine «douce» : les marins sont débarqués et enfermés dans un dispensaire. Mais les hommes, une fois à terre, n'entendent plus s'occuper de leur linge sale. Ils en font des ballots qu'ils confient à des lavandières...
Le 20 juin, une lavandière meurt après quelques jours d'agonie sans que quiconque prenne garde au «charbon» apparu sur ses lèvres. C'est seulement le 9 juillet, après quelques autres décès, que deux médecins venus au chevet d'un adolescent donnent enfin l'alerte. La peste !
L'épidémie va bientôt faire un millier de morts par jour dans la ville. L'évêque, Monseigneur Belsunce, parcourt les rues au mépris de la mort, assiste et secourt les malades. Le chevalier Roze libère des bagnards et, avec eux, incinère les cadavres qui par milliers pourrissent dans les rues. Tâche indispensable et ô combien dangereuse ! Sur 200 forçats, 12 sont encore en vie cinq jours plus tard. En deux mois, Marseille va perdre la moitié de ses 100.000 habitants et la peste va tuer dans l'ensemble de la région pas moins de 220.000 personnes !... ( Herodote.net )

le 25 mai 1941  le Chef de l' Etat, Philippe Pétain, institue la "journée nationale des mères".
La fête des mères est créée bonne fête a toutes les mamans.

En France
En 1806, Napoléon aurait évoqué l’idée d’une fête nationale des Mamans Mais les choses se précisent qu’un siècle plus tard, à Artas, petite ville du Nord de l’Isère puisque c’est là-bas qu’est célébrée officiellement la toute première fête des Mères.

Pourtant, il faudra attendre la Première guerre mondiale pour que la fête des mères s’instaure véritablement. En effet, le 16 juin 1918 est célébré la journée des Mères en hommage à toutes les femmes ayant perdu un fils ou un mari dans les tranchées.

Dix ans plus tard, cette journée servira à encourager la natalité dans le cadre de la politique familiale. Le maréchal Pétain officialisera la fête des mères et l’inscrira au calendrier à la date du 25 mai 1941.

Le 24 mai 1950, c’est le président de la République Vincent Auriol qui en fixe d 31 mai 1973 définitivement la date au dernier dimanche de mai.


25 mai 1923 - Première course automobile des 24 Heures du Mans.

25 mai 1967  une tornade ravage certaines communes du département du Nord

Plus de 2 mois après la tempête exceptionnelle du 12 mars, une nouvelle dépression très creuse, traverse rapidement la moitié Nord de la France provoquant un véritable ouragan - on enregistre des rafales comprises entre 110 et 160 km/h sur un axe allant des Pays de la Loire à la Lorraine (160 km/h à Metz) - des milliers d'arbres sont déracinés -avant l'arrivée de cette tempête, une tornade ravage certaines communes du département du Nord - 24 vaches sont roulées sur une distance de 600 m - 2 morts et 7 blessés en Région parisienne.


Dernière édition par EDITH246 le Dim 31 Mai - 8:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Mer 27 Mai - 8:19

26 mai 1956 Le Monde du silence de Cousteau arrive dans les salles après sa victoire à Cannes

● Proposé par Live2times Rédaction
"À cinquante mètres de la surface, des hommes tournent un film. Munis de scaphandres autonomes à air comprimé, ils sont délivrés de la pesanteur" : ainsi débute Le Monde du silence, le nouveau documentaire sous-marin de Jacques-Yves Cousteau, co-réalisé avec un étudiant du nom de Louis Malle.
Ce film d"une heure et vingt-six minutes ne reprend pas le contenu du livre du même nom publié l'année dernière aux Éditions de Paris, mais seulement les explorations sous-marines réalisées à bord de la Calypso cette même année.

Le Monde du silence est non seulement le premier documentaire en couleur que réalise Cousteau, c'est aussi le deuxième film à montrer des images en couleurs du monde sous-marin et le premier à s'aventurer à 75 mètres de profondeur. Les scènes sous-marines ont pu être tournées grâce aux détendeurs CG45 brevetés par Cousteau dix ans auparavant et à des caméras sous-marines conçues par André Laban.

Il y a deux semaines, le film a remporté la Palme d'or du Festival de Cannes. L'année prochaine, il partagera le Prix de la critique avec Les grandes manoeuvres de René Clair et obtiendra l'Oscar du meilleur long métrage documentaire (lors d'une cérémonie qui aura pour grand vainqueur un autre film "d'explorateur", Le Tour du monde en 80 jours de Michael Todd. (Live2times Rédaction )
Tout l'Histoire du cinéma version US

Read more at http://www.live2times.com/1956-le-monde-du-silence-de-jean-yves-cousteau-e--9375/#DQOgA3SBwFk25DO0.99

60837-3d6automobile.



27 mai 1610. Ravaillac,

l'assassin d'Henri IV, meurt dans d'effroyables souffrances
Des milliers de Parisiens - hommes, femmes et enfants - se repaissent du spectacle, avant de se disputer les restes sanglants.


27 mai 1921 : création du Code de la route.

Un décret institue le premier Code de la route, bientôt suivi du permis de conduire. C'est la transformation d'un code de bons usages en un code administratif. La circulation automobile est d'abord soumise à la loi de 1851 concernant "la police du roulage et des messageries". En 1899, un décret limite la vitesse des véhicules à moteur à 30 km/h en rase campagne. Le contenu du Code est modifié à de nombreuses reprises selon l'évolution des véhicules et des routes.

27 mai 2015 Entrée au Panthéon de

Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion, Pierre Brossolette et Jean Zay


Dernière édition par EDITH246 le Mar 9 Juin - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 85
Date d'inscription : 21/12/2012

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Jeu 28 Mai - 9:12


28 mai 1871 La Commune de Paris écrasée dans le sang

Au terme de la "Semaine sanglante" (21-28 mai 1871), la Commune de Paris est écrasée. En mars, les Parisiens humiliés par la défaite face aux Prussiens et mis sous pression par un long siège, s’étaient révoltés contre le gouvernement de Thiers. Un mouvement insurrectionnel avait alors pris le pouvoir sous le nom de "Commune de Paris". Le chef du pouvoir exécutif, Adolphe Thiers, réfugié à Versailles, lance contre la capitale cinq corps d'armée. Les combats de rue et la répression terrible de la Commune feront au total plus de 20 000 victimes, parmi lesquelles on compte femmes et enfants. A cela s'ajoutent les incendies des Tuileries, du Palais de Justice, de l'Hôtel de Ville et du Palais Royal. ( lintern@ute.com )
Voir aussi : Dossier histoire de la Commune de Paris - Thiers - Histoire de la Troisième République

28 mai 1889 Création de Michelin

La société Michelin et Cie est créée à Clermont-Ferrand (Auvergne). Les frères Edouard et André Michelin ont repris l'entreprise de construction de patin à frein pour bicyclettes fondée par leur grand-père. En 1895, ils réaliseront "L'Eclair", la première automobile équipée de pneus. En 1898, l'illustrateur Marius Rossillon, connu sous le pseudonyme de "O'Galop", présente ses publicités accompagnées d'une devise empruntée à un vers d'Horace : "Nunc est bibendum" ("c'est le moment de boire"). Le slogan est repris dans la réclame : "Le pneu Michelin boit l'obstacle". Le célèbre bibendum est né.
Voir aussi : Création - Histoire de Michelin - Histoire de Clermont-Ferrand - Histoire de l'Automobile (lintern@ute.com )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jackady123.forumactif.org
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Jeu 28 Mai - 9:43


28 mai 1970 Sorti de l'album "L'aigle noir' interprété par Barbara

Le titre "L'aigle noir" est présent sur l'album éponyme. A l'origine, Barbara souhaite que ce titre reste intime sur l'album mais son manager en décide autrement. "L'aigle noir" est l'un des plus grands succès de Barbara. Cette chanson a longtemps été jugée creuse jusqu'à ce que Barbara révèle dans ses mémoires, publiées en 1998, que "L'aigle noir" est la métaphore de l'inceste qu'elle subit pendant l'enfance.
Voir aussi : Succès - Barbara - Histoire de la Chanson

https://www.youtube.com/watch?v=s4jCScGM7IA

28 mai 1996 : Fin de la conscription en France

Le 28 mai 1996, le président de la République française Jacques Chirac annonce la fin du service militaire obligatoire au détour d'une allocution télévisée. Sa décision est spontanément approuvée par les éditorialistes, la classe politique et l'opinion publique. Elle est officialisée par la loi du 28 octobre 1997 qui « suspend » la conscription mais réserve la possibilité de la rétablir en cas de crise grave menaçant l'existence de la nation.
Les derniers conscrits ont fêté la « quille » en 2002, soit plus de deux siècles après le vote de la loi Jourdan. En se cantonnant à une armée de métier, la France s'aligne sur les démocraties à l'anglo-saxonne (Royaume-Uni, États-Unis, Pays-Bas,...). ( Herodote.net )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Ven 29 Mai - 15:16


le 29 mai 1935 : mise en service du "Normandie".

Le paquebot appareille pour sa première traversée et arrive à New York le lundi 3 juin 1935. Le Normandie remporte le "ruban bleu" lors de ce voyage inaugural, car il traverse l'Atlantique à la vitesse de 30 nœuds.
Il est désarmé dans le port de New York le 6 septembre 1939. L'armée américaine le réquisitionne le 16 décembre 1941. Il est rebaptisé le La Fayette le 1er janvier 1942. Le 9 février 1942 un feu se déclare lors de travaux de transformation pour en faire un transport de troupes. Il chavire. Voir la chronique du 9 février.  ((Le Salon Beige (blog quotidien d’actualité par des laïcs catholiques )

29 mai 1953 La première ascension de l'Everest

Le Néo-Zélandais Edmund Hillary, 33 ans, et son sherpa népalais Tensing Norgay, 29 ans, sont les premiers à planter leur drapeau sur le "Toit du monde". Le mont Everest situé à la frontière du Tibet et du Népal, dans la chaîne de l'Himalaya, culmine à 8 848 mètres. L'expédition comprenait au total 15 grimpeurs, 450 porteurs et 34 sherpas. La première équipe d'assaut échoua à 8 750 mètres le 26 mai. Hillary et Tenzing quittèrent le camp le lendemain et, après une nuit passé à 8 500 mètres, atteignirent le sommet à 11h30.
Voir aussi : Everest - Hillary - Norgay - Histoire de l'Alpinisme   (lintern@ute.com )

29 mai  1985 Le drame au stade du Heysel

Lors de la finale de la Coupe d'Europe des clubs champions, retransmise en direct dans toute l'Europe, les tribunes du stade de Heysel (Bruxelles) se transforment en champs de bataille mortel. Les affrontements entre les supporters de Liverpool et ceux de la Juventus de Turin feront 39 morts. Dans la bousculade, des corps sont piétinés et écrasés contre les grilles. Le match a quand même lieu : la Juventus l'emporte grâce à un penalty de Michel Platini, qui ignore la gravité du drame. Il refusera de revenir sur la pelouse du Heysel.
Voir aussi : Histoire de Bruxelles - Stade - Histoire du Football  (lintern@ute.com  )

29 mai 2015, UMP s'appelle désormais " Les Républicains"

C'est Nicolas Sarkozy qui l'annonce ce vendredi soir dans un "Appel à tous les Républicains de France", diffusé sur le nouveau site internet du parti Republicains.fr. "Républicains, ce n'est pas seulement le nouveau nom d'un parti", y écrit-il. "C'est le cri de ralliement de toutes celles et de tous ceux qui souffrent de voir la République reculer tous les jours et qui veulent opposer à ce recul un refus déterminé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Sam 30 Mai - 14:54


30 mai 1431 Jeanne d’Arc, déclarée hérédique par les anglais, périt sur le bûcher à l’âge de 19 ans.



Jeanne d'Arc, née vers 1412 à Domrémy (en Lorraine), village du duché de Bar dont une partie relevait du royaume de France pour le temporel et de l'évêché de Toul pour le spirituel, est morte sur le bûcher le 30 mai 1431 à Rouen, capitale du duché de Normandie alors possession du royaume d'Angleterre, est une héroïne de l'histoire de France, chef de guerre et sainte de l'Église catholique, surnommée depuis le XVIe siècle « la Pucelle d'Orléans » et, depuis le XIXe siècle, « mère de la nation française ».

30 mai 1975 Michel Simon meurt à l’âge de 80 ans.

Un des personnage les plus pittoresques du cinéma français plus d’une centaine de films tournés < Drôle de drame, Quai des brumes, Le vieil et l’enfant > il a fait partie de la troupe de Louis Jouvet .

30 mai 2007 Décès de l’acteur et réalisateur Jean- Claude Brialy

à l’âge de 74 ans. Il a joué dans une centaine de films dont ascenseur pour l’échafaud 1958 et Le
juge et l’assassin 1976.

30 mai 1996, 7 moines français tués en Algérie

Les corps de 7 moines français tués en Algérie sont retrouvé , non loin de leur monastère de Tibéhérine, en Algérie. Le groupe islamique armé avait annoncé le 23 mai l’exécution deux jours plutôt des religieux, enlevés le 27 mars de leur monastère. Dénonçant le < soutient inconditionnel > de Paris au gouvernement algérien, le GIA avait ordonné en 1993 le départ du pays de tous les étrangers, mais les moines avaient décidé de rester. ( ephemeride.com )



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Dim 31 Mai - 8:50

31 mai dernier dimanche du mois de mai c'est la fête à toutes les mamans,


le 31 mai  1578 : le Roi Henri III pose la première pierre du Pont Neuf à Paris.


La première pierre du Pont-Neuf, sur la Seine, à Paris, est posée par le Roi Henri III, accompagné de Catherine de Médicis, de sa femme la reine Louise, et des principaux magistrats du royaume et de la ville.
Le pont Neuf est, malgré son nom, le plus ancien pont existant de Paris. Il traverse la Seine à la pointe ouest de l'île de la Cité.
Construit à la fin du XVIe siècle et terminé au début du XVIIe, il doit son nom à la nouveauté que constituait à l'époque un pont dénué d'habitations et pourvu de trottoirs protégeant les piétons de la boue et des chevaux. Il est aussi le tout premier pont de pierre de Paris à traverser entièrement la Seine1. On trouve écrit « le pont Neuf2 » mais aussi « le Pont-Neuf3 ».
Ce monument fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 18894. En 1991, il a été inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, avec l'ensemble des quais de la Seine à Paris.
Ce site est desservi par la station de métro Pont Neuf.

31 mai 1973 L'agence européenne spatiale est née

Quinze états européens ont décidé de s'allier au sein de l'agence européenne spatiale ou European Space Agency (ESA) afin de mener une politique spatiale commune. Il s'agit de la France, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Italie, les Pays-Bas, la Norvège, la Finlande, l'Allemagne, l'Irlande, le Portugal, l'Espagne, la Suède, la Suisse et le Royaume-Uni.
L'agence européenne spatiale compte travailler sur tous les secteurs technologiques en rapport avec l'espace. Elle sera chargée de coordonner, financièrement mais aussi intellectuellement, les projets spatiaux des quinze pays membres. En se rassemblant, les pays pourront se doter de programmes et d'activités de plus grande envergure.
Read more at http://www.live2times.com/1973-agence-europeenne-spatiale-e--310/#lbCyCqBB0zsKMzt1.99

31 mai 1987 Futuroscope de Poitiers : l'univers de l'image ouvre ses portes

Le projet fou de René Monory, Président du Conseil Général de la Vienne, trouve son aboutissement aujourd'hui : son Futuroscope ouvre ses portes au public et devient le premier parc d'attraction européen spécifiquement dédié à l'image et aux hautes technologies de l'image.
Le kinémax, avec ses 600m2 de surface, est ainsi le plus grand écran plat d'Europe qui va émerveiller petits et grands, dans une construction audacieuse et très futuriste. Des cristaux de quartz géants conçus par l'architecte Denis Laming et dont le choix s'explique par son concepteur lui-même : " La nature ordonne les molécules des cristaux comme la lumière les faisceaux de photons à travers la pellicule".
3000 miroirs reflètent des images changeantes, ordonnés dans une conception presque virtuelle et assis sur un soubassement en béton "architectonique", pour une légéretè supplémentaire de l'oeuvre.
L'aire de Formation et l'aire d'Activités Technologiques voulues par René Monory complètent le site, et vont placer Poitiers au coeur des nouvelles technologies.
Read more at http://www.live2times.com/1987-futuroscope-de-poitiers-l-univers-de-l-image-ouvre-ses-portes (www.live2times.com



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Lun 1 Juin - 9:58


Le 1er juin 1958, Charles de Gaulle devient le dernier président du Conseil


de la Quatrième République. Par ailleurs, les députés, au-delà de son élection lui accordent le droit de gouverner par ordonnance durant six mois, le temps de mener à bien la réforme constitutionnelle.
En savoir plus sur http://notre-siecle.com/ephemeride-ca-sest-passe-un-1er-juin/#alRe8uJeHgWa56aU.99

Le 1er juin 1997, à la suite de la dissolution de l’Assemblée Nationale

par le Président de la République, Jacques Chirac, c’est la victoire de la Gauche plurielle avec à sa tête Lionel Jospin. Qui conduira Jacques Chirac à la cohabitation et à la nomination de Lionel Jospin en tant que Premier ministre.
En savoir plus sur http://notre-siecle.com/ephemeride-ca-sest-passe-un-1er-juin/#alRe8uJeHgWa56aU.99

Le 1er juin 2009, disparition du vol Air France 447,

un Airbus A330-200 qui assurait la liaison Rio / Paris, avec 228 personnes à bord. L’épave a été retrouvée, par 3 900 mètres, deux ans plus tard
En savoir plus sur http://notre-siecle.com/ephemeride-ca-sest-passe-un-1er-juin/#alRe8uJeHgWa56aU.99



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Mar 2 Juin - 14:27

2 juin 1963 Brigitte Bardot: "La Madrague"

Avec sa chanson "La Madrague", l'actrice et chanteuse Brigitte Bardot chante son amour pour sa propriété "La Madrague", à Saint Tropez. La chanson a été écrite et composée par Gérard Bourgeois.



Paroles:

Sur la plage abandonnée
Coquillage et crustacés
Qui l'eût cru déplorent la perte de l'été
Qui depuis s'en est allé
On a rangé les vacances
Dans des valises en carton
Et c'est triste quand on pense à la saison
Du soleil et des chansons

Pourtant je sais bien l'année prochaine
Tout refleurira nous reviendrons
Mais en attendant je suis en peine
De quitter la mer et ma maison

Le mistral va s'habituer
A courir sans les voiliers
Et c'est dans ma chevelure ébouriffée
Qu'il va le plus me manquer
Le soleil mon grand copain
Ne me brulera que de loin
Croyant que nous sommes ensemble un peu fâchés
D'être tous deux séparés

Le train m'emmènera vers l' automne
Retrouver la ville sous la pluie
Mon chagrin ne sera pour personne
Je le garderai comme un ami

Mais aux premiers jours d'été
Tous les ennuis oubliés
Nous reviendrons faire la fête aux crustacés
De la plage ensoleillée x3
Tout l'Histoire de la musique version US

Read more at http://www.live2times.com/1963-brigitte-bardot-la-madrague-e--8329/#tmTVqL1JFEyJlyEb.99






2 juin 2015 la température est de 23° en région parisienne avec beaucoup de vent,


Dernière édition par EDITH246 le Sam 27 Juin - 10:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Mer 3 Juin - 11:37



3 juin 1899 Ouverture du deuxième procès Dreyfus

La cour de Cassation ayant enfin brisé le jugement de 1894, le conseil de guerre doit à nouveau juger Alfred Dreyfus, cette fois-ci à Rennes. Les dreyfusards sont très optimistes sur l’issue du procès, jugeant que la vérité est déjà connue : selon eux, Dreyfus sera innocenté et reconnu non coupable de trahison. Par ailleurs, le climat en France est exécrable et les ligues antisémites, devenues très virulentes, sont interdites. Afin d’éviter un coup d’Etat nationaliste, Waldeck-Rousseau a en effet fait procéder à des arrestations, dont celle difficile de Jules Guérin. Mais à l’étonnement de tous, le procès va se prolonger et accabler à nouveau Dreyfus.


3 juin 1906 Naissance de Joséphine Baker

Joséphine Baker est née à Saint-Louis, dans le Missouri, le 3 juin 1906. Elle prit la nationalité française en 1937. Célèbre chanteuse, danseuse et meneuse de music-hall, elle est autant connue pour son talent, avec notamment sa chanson J'ai deux amours, que pour avoir été l'une des premières stars noires. Métisse afro-américaine et amérindienne, elle a utilisé sa célébrité pour lutter contre le racisme et prôner l'émancipation des Noirs, apportant sous soutien à Martin Luther King.
Voir aussi : Naissance - Martin Luther King - Revue - Joséphine Baker - Music-hall - Histoire de l'Art



3 juin 1946 Le bikini fait scandale

Louis Réard crée le bikini. Le mot, déposé, rappelle les premiers essais nucléaires américains sur l'atoll de Bikini, dans le Pacifique. Aucun mannequin n'accepte de porter ces trois petits triangles qui remplacent les larges culottes et les soutiens-gorge en bandeau. Il est aussitôt interdit en Belgique, en Espagne et en Italie. Pour Madame Thorez, épouse du Secrétaire général du parti communiste, cette mode bourgeoise humilie la classe ouvrière car le prix du bikini correspond au tiers du salaire d'une dactylographe. Le bikini ne s'imposera vraiment que dans les années 70.
Voir aussi : Dossier histoire des vacances estivales - Histoire des Femmes










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Ven 5 Juin - 9:36


4 juin 1783 : Première montgolfière (sans passager)

Le 4 juin 1783 s'envole la première montgolfière (sans passager à bord). À Annonay, près de leur papeterie, les frères Montgolfier réussissent pour la première fois à faire voler un objet fabriqué de main d'homme. L'heure des vols habités est proche. (( Herodote.net )



1783. Dans la 1ère cour du couvent des Cordeliers l’assemblée des Etats du Vivarais, les nobles, les ecclésiastiques et les gens du peuple sont rassemblés pour une expérience incroyable : l’envol d’un aérostat non monté, gonflé à l’air chaud. Personne ne sait encore ce que cela signifie. Personne, sauf deux papetiers visionnaires établis dans la région : Joseph et Etienne Montgolfier. Ils sont à l’initiative de cette curieuse démonstration à laquelle personne ne croit encore.
Entre deux mâts ils ont installé une immense enveloppe que huit hommes maintiennent au-dessus d’un feu de paille, de laine et de vieilles chaussures ! Sous les regards médusés l’enveloppe se gonfle lentement voulant peu à peu échapper à ceux qui la retiennent. Puis soudain, le scepticisme cède à l’émerveillement : L’enveloppe de papier gonflée à l’air chaud s’élève dans le ciel d’Annonay, c’est une première mondiale ! En 10 minutes il monte à 1000 mètres de haut, avant de retomber dans une vigne, sur la paroisse de Davézieux, à 3 kilomètres de son point de départ !
C’est Joseph Montgolfier qui eut l’idée d’associer le feu d’un foyer à un ballon. Un jour, levant le nez de son journal, il constata intrigué que la chaleur dégagée par la cheminée gonflait une chemise posée là. Il comprit alors que l’air chaud, d’évidence plus léger que l’air froid, était capable de soulever du poids. Avec l’assistance de son frère, Etienne, qui prit connaissance du constat, les deux frères développèrent leur projet à force d’expériences variées avant d’en faire cette fameuse démonstration à Annonay.
Depuis 1983, qui marqua le bi-centennaire de cette découverte, une reconstitution fidèle et costumée à lieu tous les ans le premier week-end de juin à Annonay. Organisée par l’association "Les Montgolfières d’Annonay" cette manifestation est désormais devenu un temps fort de la vie locale, et nul doute, un rendez-vous à ne pas manquer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4350
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 67
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   Ven 5 Juin - 9:38



5 juin 1981 : Révélation du Sida

Le 5 juin 1981, une revue scientifique évoque une mystérieuse pneumonie. On découvrira un peu plus tard qu'il s'agit en réalité de l'apparition d'un nouveau virus, le HIV. C'est le début d'une effroyable épidémie, le sida (« syndrome immunitaire de déficience acquise »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EPHEMERIDES journalier   

Revenir en haut Aller en bas
 
EPHEMERIDES journalier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Trouvé au hasard de mes recherches... Profession mendiant
» Hôtesse d'accueil
» Jardiner avec la lune
» ELO???? PEUX TU M EN DIRE PLUS S IL TE PLAIT???
» bilan sur mes objectifs journalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ici on joue tout simplement :: Cartes postale : Bonjour à tous-
Sauter vers: