ici on joue tout simplement
Bienvenue sur "ici on joue tout simplement"

ici on joue tout simplement

Venez jouer et créer vos jeux, et POURQUOI PAS DISCUTER DE TOUT ET DE RIEN,
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LITTERATURE, POESIES,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4349
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 66
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Jeu 31 Jan - 11:42


SOUVENIR

Je garderais les meilleurs souvenirs
De tes grands yeux bleus, si profonds, si cruels
Qui brillaient des flammes d’un soleil éternel
Qui a éclairé l’ombre de ma nuit
Lorsque l’amour est entré dans ma vie
Qui a réchauffé mon cœur solitaire
Qui m’a consumé tel le feu de l’enfer
Mais qui a réduit en cendre mes espoirs
En soudain me replongeant dans le noir
En quittant pour toujours ma modeste galaxie
Pour me prolonger à jamais dans l’ennui
Mon cœur était de verre tu l’as laissé tomber
Et il s’est brisé à jamais

( auteur anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Jeu 31 Jan - 14:46

Un mot de trop, parfois c'est bien,
Parfois c'est beau, parfois ça ne sert à rien.
Un mot de trop peut rendre heureux
Ou faire ruisseler des sanglots,
Alors on est malheureux.

Un mot de trop, parfois ça fait plaisir,
Tel un cadeau qu'on se plaît à offrir.
Un mot de trop peut briser une amitié,
La langue telle une faux,
Coupe un lien sans pitié.

Un mot de trop nuit à celui qui le dit,
Son erreur le rattrape au galop,
Et il devient un roseau qui se plie.

Un mot de trop sait détruire toute une vie,
En une seconde il met à zéro,
Et il ne sombre plus dans l'oubli.
Ne disons jamais un mot de trop,
Ne parlons pas sans réfléchir,
Car par un seul mot de trop,
Notre ciel peut s'assombrir.
(Auteur inconnu)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Jeu 31 Jan - 15:23

Comme aurait chanté Dalida
Encore des mots, toujours des mots!
Mais les tiens, Loulou, sont très beaux
Et, comme Maroussia, je leur dirais : da!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Ven 1 Fév - 8:09

En hommage à Christophe pour la beauté des mots bleus, flower
pour des bleus au cœur aussi ! flower

Il est six heures au clocher de l'église
Dans le square les fleurs poétisent
Une fille va sortir de la mairie
Comme chaque soir je l'attends
Elle me sourit
Il faudrait que je lui parle
A tout prix

Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Parler me semble ridicule
Je m'élance et puis je recule
Devant une phrase inutile
Qui briserait l'instant fragile
D'une rencontre

Je lui dirai les mots bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Je l'appellerai sans la nommer
Je suis peut-être démodé
Le vent d'hiver souffle en avril
J'aime le silence immobile
D'une rencontre

Il n'y a plus d'horloge, plus de clocher
Dans le square les arbres sont couchés
Je reviens par le train de nuit
Sur le quai je la vois
Qui me sourit
Il faudra bien qu'elle comprenne
A tout prix

Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Toutes les excuses que l'on donne
Sont comme les baisers que l'on vole
Il reste une rancœur subtile
Qui gâcherait l'instant fragile
De nos retrouvailles

Je lui dirai les mots bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Une histoire d'amour sans paroles
N'a plus besoin du protocole
Et tous les longs discours futiles
Terniraient quelque peu le style
De nos retrouvailles

Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Je lui dirai tous les mots bleus
Tous ceux qui rendent les gens heureux
Tous les mots bleus, Tous les mots bleus ….

Les mots bleus... ceux qui font grandir et qui guérissent.
Très beau poème, où la couleur bleu est rendue à sa vraie signification,
celle de la sagesse et de l'élévation.

Belle journée ! flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Ven 1 Fév - 20:00

Bleu bleu bleu, le ciel de Provence
Chantait aussi Marcel Amont
Dont il vantait l'évanescence
De Marseille à Aix jusqu'à...Toulon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Sam 2 Fév - 8:47

A force de tout voir l'on finit par tout supporter...
A force de tout supporter l'on finit par tout tolérer...
A force de tout tolérer l'on finit par tout accepter...
A force de tout accepter l'on finit par tout approuver.
Augustin d'Hippone
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Sam 2 Fév - 15:51

Désespérer de l'homme, nous aurions de quoi....
Mais le plus important n'est-il pas notre propre foi?
Comme disait le grand Gabin je sais que je ne sais rien
On apprend tous les jours, ici, et de tous, même du supposé "moins bien"...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Sam 2 Fév - 22:11

Dans le froid de la journée,
Tu penses à l'odeur du jasmin
Celle qui vient
Quand les fenêtres sont ouvertes
Qui te surprend
Comme maintenant
Son souvenir te surprend.
Tu ne sais
Pas comment elle est venue cette idée
Une envie de douceur,
Peut-être, tu imagines...

Franck Cottet - [i]Un hiver comme un autre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Dim 3 Fév - 6:28

flower flower flower flower flower flower

Les femmes sont sur la terre...

Les femmes sont sur la terre
Pour tout idéaliser ;
L'univers est un mystère
Que commente leur baiser.

C'est l'amour qui, pour ceinture,
A l'onde et le firmament,
Et dont toute la nature,
N'est, au fond, que l'ornement.

Tout ce qui brille, offre à l'âme
Son parfum ou sa couleur ;
Si Dieu n'avait fait la femme,
Il n'aurait pas fait la fleur.

A quoi bon vos étincelles,
Bleus saphirs, sans les yeux doux ?
Les diamants, sans les belles,
Ne sont plus que des cailloux ;

Et, dans les charmilles vertes,
Les roses dorment debout,
Et sont des bouches ouvertes
Pour ne rien dire du tout.

Tout objet qui charme ou rêve
Tient des femmes sa clarté ;
La perle blanche, sans Ève,
Sans toi, ma fière beauté,

Ressemblant, tout enlaidie,
A mon amour qui te fuit,
N'est plus que la maladie
D'une bête dans la nuit.

Victor Hugo

flower flower flower flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Dim 3 Fév - 10:56

Dans la lune de l’obscurité brille la lumière du soleil.
Je suis de ses branches et il est ma racine.
Nos intelligences, de l’amour enivrées,
Nous feraient croire fous,
pourtant fous nous ne sommes,
Tu nous vois parmi les hommes,
mais nous ne sommes pas ce que tu vois,
Car, par-delà les cimes les plus hautes,
resplendissent nos esprits.

Dansez donc dans l’extase, la fierté et la joie
En laissant s’étaler en traîne derrière vous,
la robe de gloire qui est votre partage.
Cheikh Ahmed Al Alawi (Algérie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Lun 4 Fév - 7:00

sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny
Le matin

Moriturus moriturae !

Le voile du matin sur les monts se déploie.
Vois, un rayon naissant blanchit la vieille tour ;
Et déjà dans les cieux s'unit avec amour,
Ainsi que la gloire à la joie,
Le premier chant des bois aux premiers feux du jour.

Oui, souris à l'éclat dont le ciel se décore ! -
Tu verras, si demain le cercueil me dévore,
Un soleil aussi beau luire à ton désespoir,
Et les mêmes oiseaux chanter la même aurore,
Sur mon tombeau muet et noir !

Mais dans l'autre horizon l'âme alors est ravie.
L'avenir sans fin s'ouvre à l'être illimité.
Au matin de l'éternité
On se réveille de la vie,
Comme d'une nuit sombre ou d'un rêve agité.

Victor HUGO
sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Lun 4 Fév - 13:11

Mangez, moi je préfère,
Probité, ton pain sec

[...]

Mangez, moi je préfère ô gloire,
Ton pain bis.

[...]

Mangez, moi je préfère
Ton pain noir, Liberté!

Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Mar 5 Fév - 7:37

sunny :cherry: sunny :cherry: sunny sunny :cherry: sunny :cherry: sunny :cherry: sunny :cherry: sunny :cherry: sunny :cherry: sunny :cherry: sunny :cherry: sunny :cherry: sunny :cherry: sunny :cherry: sunny

LIBERTÉ
COULEUR DES FEUILLES

Liberté couleur des feuilles
Liberté la belle joue
Jeune fille qui dénoues
Tes cheveux blonds sur le seuil

Flamme neige épaule nue
Arc-en-ciel de la rosée
Haut visage pavoisé
De cent regards inconnus

Oiseau la plume légère
Seins jaillis odeur de pain
Blanche vague de la main
A tâtons dans la lumière

La plus pauvre du village
La plus belle sous les coups
Toi qui fais chanter les fous
Et qui fais pleurer les sages

Liberté je t’ai nommée
Pour que nous vivions ensemble
Tu me vêts et tu ressembles
Au portrait de mon aimée.

René Guy Cadou


flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Mar 5 Fév - 13:15

Ah, René-Guy! à quelques années près, aurions peut-être pu être amis, lui à Pontchâteau, moi dans mon petit nid nantais!... Nous l'avons, avec ma littéraire société, il y a tout juste un an, célébré et sur ses traces marché... C'était un instituteur. Un vrai. De la belle France. Dans la tradition, plutôt de Jean Jaurès que de Jules Ferry.... Aujourd'hui, on ne peut certes vivre de nostalgie. mais nous aide à survivre moins bas ici la poésie.
Revenir en haut Aller en bas
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4349
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 66
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Mar 5 Fév - 15:35

POURQUOI ?

Souvent atteint par la souffrance
Tentant de sauver les apparences
L’homme se pare avec élégance
D’un masque d’indifférence
Cet acte manque d’honnêteté
Mais préserve sa dignité
Et, accompli adroitement
Cache sa peine honorablement
Mais l’étendue de son impuissance
A effacer sa déficience
Laisse une plaie dans son cœur
Broyé, écrasé de douleur
A la suite de sa déception
Il constate qu’une altération
Apparaît dans sa dignité
Et le pousse à céder
Au lourd battement
Qui l’envahit lentement.

( auteur anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4349
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 66
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Mar 5 Fév - 15:37

Pourquoi

Pourquoi écrire des choses, pourquoi parler, communiquer.
Pourquoi ne pas rester à ne rien dire, à ne rien faire
à regarder passer le temps, à écouter les sons émis
par d'autres, par des passants, par des enfants.
Pourquoi se souvenir de nos victoires, de nos déboires,
de nos désillusions, de nos défaites, de nos dégoûts.
Pourquoi se demander pourquoi on n'a pas fait ceci ou bien cela
plutôt que de courir toujours derrière l'espoir
derrière l'envie, derrière des fantômes, finalement.
Pourquoi ne pas s'arrêter et puis rester ainsi, las,
déçu, fatigué de ne pas réussir à trouver vraiment
ce qu'on ignore réellement vouloir détenir.
Pourquoi se demander comment on a bien pu s'y prendre
pour en arriver la, au milieu des embûches, des casse-têtes
et des tracas qui envahissent nos vies au point de
les pourrir et puis de les détruire comme un puzzle géant
qu'une main de géant aurait anéanti avec le dernier des dédains.

( auteur anonym )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Mar 5 Fév - 15:46

Balade en montagne
Je goûte au silence du matin,
Dans la courbe tendre du chemin,
La rosée perle de son écrin,
Dans un chaud soleil de juin.
Mon regard pénètre émerveillé,
Au coeur de ce vallon,
Où se dresse en toute beauté,
La cime fière du Bric Berchet.
Je goûte à l'arôme délicat,
Des fleurs qui guide mes pas,
Tandis que se perche du haut des mélèzes,
Une odeur parfumée de sève,
Le chemins enlace la pente,
Se blottit au creux du ravin,
Le torrent dans le lointain chante
Sous une pluie d'éclats cristallins
Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4349
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 66
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Mar 5 Fév - 16:05


Sur le bord du chemin.

Tout le long du chemin j’ai perdu mes amis.
Les plus vieux sont si loin et trainent mon enfance,
Dans leur ballot usé où ce monde endormi
S’est éteint brusquement pour notre adolescence.

J’ai laissé mes amis suivre d’autres chemins
De ceux qui mènent loin, sans ramener à Rome,
J’ai jeté nos hier, j’ai tué nos demains,
Lorsque l’adolescent a voulu faire un homme.

J’ai laissé des amis, hélas ! Mourir aussi.
Là-bas, si loin de moi, que le temps passe vite !
La mort les a fait prendre un mauvais raccourci
Et dans mes souvenirs ma larme les invite.

Tous ces petits cailloux pointillent mon chemin
Comme un petit poucet j’ai tracé cette ligne,
Qui relie de ma vie le début à la fin.
De mes tas de charbon jusqu’à mes rangs de vignes.
Faudra-t-il que je laisse aussi sur le chemin,
Ces morceaux d’aujourd’hui et à mon cœur si tendre.
Ou puis-je m’arrêter de cavaler, enfin !
Et m’asseoir sur un banc et pouvoir vous attendre.


( auteur anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Ven 8 Fév - 7:54

:rendeer: :rendeer: :rendeer: :rendeer: :rendeer: :rendeer: :rendeer: :rendeer: :rendeer: :rendeer: :rendeer: :rendeer: :rendeer: :rendeer:
FÉVRIER

Mur de givre autour des yeux,
Mains rougies autour du feu,
Février quand tu nous tiens,
Gel qui pèse sur les reins,

Pinsons tapis dans les fourrés,
Bambis couchés sous les halliers,
Soleil timide et froid qui pique,
Arbres tendus geste héroïque...

( auteur anonyme )

:geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek: :geek:
Revenir en haut Aller en bas
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4349
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 66
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Ven 8 Fév - 10:00

Il a neigé

Il a neigé dans l'aube rose,
Si doucement neigé
Que le chaton noir croit rêver.
C'est à peine s'il ose
Marcher.

Il a neigé dans l'aube rose,
Si doucement neigé,
Que les choses
Semblent avoir changé.

Et le chaton noir n'ose
S'aventurer dans le verger,
Se sentant soudain étranger
À cette blancheur où se posent,

Comme pour le narguer,
Des moineaux effrontés.

Maurice CAREME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Ven 8 Fév - 16:11

Alors tu ne parles pas vraiment avec les gens
dans la journée.
Tu parles de la pluie et du beau temps.
De tout et de rien.
Mais l'important...
Là, c'est autre chose...

Franck Cottet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Dim 10 Fév - 8:44

flower sunny flower


Personne n'est jeune après quarante ans mais on peut être irrésistible à tout âge.

Coco Chanel



sunny
Revenir en haut Aller en bas
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4349
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 66
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Dim 10 Fév - 9:23

Retraite
Le dernier jour
Il s'approche ce jour qui sera le dernier
Ce jour tant attendu, longuement espéré
Ce jour qui jadis, quand tout a commencé
Avait l'odeur lointaine des rêves abandonnés

Fini le temps du faire, des réveils sursautés
Prendre le temps de vivre et d'enfin paresser
Regarder les étoiles dans la nuit avancée
0uvrir l'oeil au matin, de sommeil rassasiée

Le vertige me prend de cette liberté
De cette plaine vierge où tout est à créer
Les plantations d'avant sont parties en fumée
Ne restent que le temps et des milliers d'idées

Si rien ne s'est passé comme j'avais rêvé
Si des princes charmants de cheval sont tombés
Si les rails tracés ne m'ont pas amenée
0ù mes songes d'antan, auraient voulu aller
J'aime ce chemin-là, chaotique bosselé
Ses ornières où parfois je me suis enlisée
Ses impasses trop ombrées, ses richesses dénichées
Et ce champ de possibles où je suis arrivée

( auteur anonyme )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Dim 10 Fév - 13:58

Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie,
Et s'est vêtu de broderie
De soleil luisant, clair et beau

Charles d'Orléans (Rondel)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Lun 11 Fév - 20:39

Le soleil est merveilleux,
La pluie rafraîchissante,
Le vent fortifiant,
La neige vivifiante;
Il n'existe pas de mauvais temps,
Juste différentes sortes de beau temps.
John Ruskin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    

Revenir en haut Aller en bas
 
LITTERATURE, POESIES,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Recherche cours Master 2 Litterature de jeunesse - Maine
» La Littérature et la Marine
» Mémoire de master littérature sur les bibliothèques
» vive la littérature équitable !!
» Problème Linguistique (Conjugaison)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ici on joue tout simplement :: Les forums de ICI ON JOUE TOUT SIMPLEMENT :: LITTERATURE, POESIES,-
Sauter vers: