ici on joue tout simplement
Bienvenue sur "ici on joue tout simplement"

ici on joue tout simplement

Venez jouer et créer vos jeux, et POURQUOI PAS DISCUTER DE TOUT ET DE RIEN,
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LITTERATURE, POESIES,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Dim 31 Mar - 17:20

C erte, ce n'est pas primé,
E ncore que,
S i tout le monde
T rimait comme toi,

T oujours et il que ;
R eves et
E spoir .
S emblent rimer avec

B eauté d'esprit .
I l est vrai que ton
E nergie gracile en écriture
N e nuit en rien et fait du bien.

--poètamateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Dim 31 Mar - 21:39

EDITH246 a écrit:
Thiti44 a écrit:
Les premières lettres d'amour
Se reconnaissent aux fautes d'orthographe,
Les dernières au manque d'accents.
MERCI. Modestement, je n'ai fait que recopier l'auteur! Mais il est vrai que quand j'aidais mon ex copine à corriger les devoirs de ses charmantes têtes blondes aux études dites supérieures dans le Privé dont j'ai été privé (!!!) leur créativité à ces chouchous était telle que sur 34 copies de recopiage au tableau, ils généraient tous les mêmes fautes.... entre 35 et 46 par feuillet!!!! Ce sont les mêmes qui prennent notre place dans les entreprises en les ayant vertement revendiquées avant.... Voire menacé de les prendre sans vergogne. ils ont bien raison tellement ils sont bons!!!!



En relisant ta lettre je m'aperçois que l'orthographe et
toi, ça fait deux

C'est toi que j'aime
Ne prend qu'un M
Par-dessus tout
Ne me dis point
Il en manque un
Que tu t'en fous
Je t'en supplie
Point sur le i
Fais-moi confiance
Je suis l'esclave
Sans accent grave
Des apparences
C'est ridicule
C majuscule
C'était si bien
Tout ça m'affecte
Ça c'est correct
Au plus haut point
Si tu renonces
Comme ça s'prononce
À m'écouter
Avec la vie
Comme ça s'écrit
J'en finirai
Pour me garder
Ne prends qu'un D
Tant de rancune
T'as pas de cœur
Y a pas d'erreur
Là y'en a une
J'en mourrirai
N'est pas français
N'comprends-tu pas ?
Ça s'ra ta faute
Ça s'ra ta faute
Là y'en a pas
Moi j'te signale
Que gardénal
Ne prend pas d'E
Mais n'en prend qu'un
Cachet au moins
N'en prend pas deux
Ça t'calmera
Et tu verras
Tout r'tombe à l'eau
L'cafard, les pleurs
les peines de cœur
O E dans l'O
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Dim 31 Mar - 21:49

F aire des bons mots à suivre
R
éussir à les tourner, retourner : vivre
A rriver à ne pas les contrarier d'orthographe erronée
N est certes pas toujours aisé
C est un exercice périlleux mais passionnant et joyeux
A renouveler sans arrêt et sans cour d'école au mieux
I l convient toujours d'aussi dire bonjour, poli poète
S i leçon on veut donner quand on arrive en fête!
Revenir en haut Aller en bas
O-H de Warenghien
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 25/03/2013
Age : 63
Localisation : Plateau Est de Rouen

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Mar 2 Avr - 12:43

Poésie en Cauchois franco-patoisé.

Prèchi normaun pôverté d'franco-patouè :

Lè piots bêtes merquont brin y trollont…
Rin n’êt disert, en leu mauvis z’envoè
Saviont-y entou eud d’qué y prèchont
Bernique ch’êt qu’dè pisseux d’frai.

Lè cils tros du luc su eur’cunnaissont
Y z’ont dè « blogs » chans cosècances
N'merquaunt onc pa leu cunnaissance
Nos lè jaugiy inta como sots l’y lairont.

Y disont loçai en leu pâlé pèqu’nauds
Crèyaunt prèchi su patouè paur sots
Pou su listè d’acaunt eul tendrelle
Ilà y s’y avorible lè vilens roqu’relle.

Mauvis diseux, maôdits faiseus…
Pièch d’incamo a leu z’actif a s’teu
Y r’chignont su l’vrai normaun obliè
Vus' qu’y bavachont franco-patouè

Minus habens y restiont tertous
Cunnaissiont-y su naum là toujou
Dè Normauns l’y su crèyaunt itou
Quet nenin, ils sont Français prou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma_normandie.eklablog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Mar 2 Avr - 13:02

Dans le ventre de la nuit
dans le froid du ventre de la nuit
deux petites lignes orange
poussent les yeux
vers l'horizon.

Franck Cottet (Un hiver comme un autre)
Revenir en haut Aller en bas
EDITH246
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
avatar

Messages : 4349
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 66
Localisation : à 500 mettre d'ici

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Mar 2 Avr - 13:11

La vie est courte, même pour ceux qui vivent
longtemps.
Il faut vivre pour quelques-uns qui vous connaissent,
vous apprécient, vous jugent et vous absolvent,
et pour lesquels on a même tendresse et indulgence."
(Sarah Bernhardt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O-H de Warenghien
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 25/03/2013
Age : 63
Localisation : Plateau Est de Rouen

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Jeu 4 Avr - 6:43

O-H de Warenghien a écrit:
En manque d’ "R" :

A l’aube de pathétiques homélies,
Se meuvent dessous les âmes pâles ;
D’embolies se plissent se gonflent
Moultes vesses opaques en saillies,
Jaillissent de démoniaques cabales.
Qui en énucléent éons & ennéades.
Découlant d'un soleil de feux vifs,
Enflammant l’étoupe d’un souffle.
Un mâle faisceau élève l’ogdoade,
Otages hostiles, glauques et incisifs !

Soulagée l’onde active s’illumine,
D’exhaustives et de subtiles joies,
Englobant le petit peuple des elfes.
Dans les cabanes et les chaumines,
Qui avant ne les accueillaient pas.
Vanes et Ases enfin vivent en paix !
Au Walhalla sèment aussi les Dieux,
Gibelins ont gagnés tuant les Guelfes.
En chasse de venaisons on commait,
Et se gausse sous ces beaux cieux.

On hale leste les moissons en place,
Que pile un indicible foulon ancien.
Ici sous l’embellie et les invocations,
Enfin se déchiquète la pluie de glace,
Des landes avant venue du magicien.
La somme ensuite au soliste donnes,
Valant autant de cognées que de glas,
Dote de Gullin Kambi * en vacations.
Et qu’à matines un angélus entonne,
Les chants annonçant l’ode que voilà.

* Coq du Walhalla (Cieux des Odhinnistes)

(poème écrit sans r...) Shocked


Dernière édition par O-H de Warenghien le Jeu 4 Avr - 8:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma_normandie.eklablog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Jeu 4 Avr - 7:06

Question

kiss-21.gif
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Dim 7 Avr - 8:58

J aune est ma couleur, parfum n'en ai-je point ?
O n dit que je rivalise en finesse. On dit, on dit tant de choses;
N on, je ne suis pas la fleur;
Q u'a cela ne tienne, c'est mon pseudo
U n nom de plante, pour moi toute seule,
I l me colle à la peau, que j'ai si douce..., tu le dit...
L e regard profond souligne mon visage
L e sourire me met gentiment en valeur
E ternelle touche de ma beauté câline !, poète, tu me sublime.

**poètamateur
Revenir en haut Aller en bas
O-H de Warenghien
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 25/03/2013
Age : 63
Localisation : Plateau Est de Rouen

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Dim 7 Avr - 17:39

Voyage


Au verger d'osé, Eden où pousse encore le fruit défendu

J'ai promené ma bouche, et ma langue sur ses 2 seins nus

Entre ses mamelons aux parfums de vénus, et si fermes,

Dans l'équilibre ultime où plaisir balance, je m’exprime.

Sous mes doigts patinait une peau ondoyante. Exaltante !

Celle d'une mère, celle d'une femme, celle d'une enfant,

Souffle concert de nos accords, qui pour la nuit me hante…

Accent d'une union qui s'exprime, jusqu’à la fin des temps

Heurt de jouissance aux sens envoûtés, sur le vif à l’instant

Même haleine, même ahan, même corps, même lien lové

Que celui du plaisir d'aimer. Confirmé entre énamourés.

Car parcourir son corps, dans mes rêves et dans nos nuits

Fut pour moi le plus beau des voyages. Qui m’a épanoui.

quotidien-17.gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma_normandie.eklablog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Mer 17 Avr - 6:35

Lettre d'adieu de Gabriel Garcia Marquez

Si pour un instant Dieu oubliait que je suis une marionnette de chiffon
et m’offrait un morceau de vie, je profiterais de ce temps du mieux que
je pourrais.
Sans doute je ne dirais pas tout ce que je pense, mais je penserais tout ce que je dirais.
Je donnerais du prix aux choses, non pour ce qu’elles valent, mais pour ce qu’elles représentent.
Je dormirais peu, je rêverais plus, sachant qu’en fermant les yeux, à chaque minute nous perdons 60 secondes de lumière.
Je marcherais quand les autres s’arrêteraient, je me réveillerais quand les autres dormiraient.

Si Dieu me faisait cadeau d’un morceau de vie, je m’habillerai
simplement, je me coucherais à plat ventre au soleil, laissant à
découvert pas seulement mon corps, mais aussi mon âme.

Aux hommes, je montrerais comment ils se trompent, quand ils pensent
qu’ils cessent d’être amoureux parce qu’ils vieillissent, sans savoir
qu’ils vieillissent quand ils cessent d’être amoureux !

A l’enfant je donnerais des ailes mais je le laisserais apprendre à voler tout seul.

Au vieillard je dirais que la mort ne vient pas avec la vieillesse mais seulement avec l’oubli.

J’ai appris tant de choses de vous les hommes… J’ai appris que tout le
monde veut vivre en haut de la montagne, sans savoir que le vrai bonheur
se trouve dans la manière d’y arriver.
J’ai appris que lorsqu’un nouveau né serre pour la première fois, le
doigt de son père, avec son petit poing, il le tient pour toujours.
J’ai appris qu’un homme doit uniquement baisser le regard pour aider un de ses semblables à se relever.
J’ai appris tant de choses de vous, mais à la vérité cela ne me servira
pas à grand chose, si cela devait rester en moi, c’est que
malheureusement je serais en train de mourir.

Dis toujours ce que tu ressens et fais toujours ce que tu penses.

Si je savais que c’est peut être aujourd’hui la dernière fois que je te
vois dormir, je t’embrasserais très fort et je prierais pour pouvoir
être le gardien de ton âme.

Si je savais que ce sont les derniers moments où je te vois, je te
dirais "je t’aime" sans stupidement penser que tu le sais déjà.

Il y a toujours un lendemain et la vie nous donne souvent une autre
possibilité pour faire les choses bien, mais au cas où elle se
tromperait et c’est si c’est tout ce qui nous reste, je voudrais te dire
combien je t’aime, que jamais je ne t’oublierais.

Le lendemain n’est sûr pour personne, ni pour les jeunes ni pour les vieux.

C’est peut être aujourd’hui que tu vois pour la dernière fois ceux que
tu aimes. Pour cela, n’attends pas, ne perds pas de temps, fais le
aujourd’hui, car peut être demain ne viendra jamais, tu regretteras
toujours de n’avoir pas pris le temps pour un sourire, une embrassade,
un baiser parce que tu étais trop occupé pour accéder à un de leur
dernier désir.

Garde ceux que tu aimes prés de toi, dis leur à l’oreille combien tu as
besoin d’eux, aime les et traite les bien, prends le temps pour leur
dire ‘je regrette’ ‘pardonne-moi’ ‘s’il te plait’ ‘merci’ et tous les
mots d’amour que tu connais.

Personne ne se souviendra de toi pour tes pensées secrètes. Demande la force et la sagesse pour les exprimer.
Dis à tes amis et à ceux que tu aimes combien ils sont importants pour toi.

Envoie cette lettre à tous ceux que tu aimes, si tu ne le fais pas,
demain sera comme aujourd’hui. Et si tu ne le fais pas cela n’a pas
d’importance. Le moment sera passé.

Je vous dis au revoir avec beaucoup de tendresse".

Merci à Thierry "Thiti" qui m'a fait découvrir ce merveilleux auteur et ce texte admirable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Mer 17 Avr - 6:51

Bonjour..
oui, je l'ai lu sur quintonic, il est superbe ..!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Jeu 18 Avr - 6:08

LA NÉGRITUDE

"ma négritude n’est pas une pierre, sa surdité ruée contre la clameur du jour
ma négritude n’est pas une taie d’eau morte sur l’oeil mort de la terre

ma négritude n’est ni une tour ni une cathédrale
"

"l’homme-famine,
l’homme-insulte,
l’homme-torture
on pouvait à n'importe quel moment le saisir le rouer de coups,
le tuer – parfaitement le tuer –
sans avoir
de compte à rendre à personne
sans avoir d’excuses à présenter à personne

un homme-juif

un homme-pogrom

un chiot

un mendigot"


Aimé Césaire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Jeu 18 Avr - 7:34

Eternellement BEAU
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Sam 20 Avr - 4:21

* La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre. Le bonheur c'est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles.

* La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.

* Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort.

* Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous.

* Appeler les femmes "le sexe faible" est une diffamation ; c'est l'injustice de l'homme envers la femme. Si la non-violence est la loi de l'humanité, l'avenir appartient aux femmes.

GANDHI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: petite MAUD   Sam 20 Avr - 10:19

Mon cœur a fondu à ton arrivée; Maud
Petite princesse si belle,
Tu me combles de joie.

Les fées, penchées, t’offrant promesses
Et moi, ta Mamie, a fondu en tendresse,
Beauté pleine d' amour.

Bijou précieux,
Tu es venue au monde
Trésor de gentillesse...
Tu répands la joie ..!

poètamateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Lun 22 Avr - 6:16

Des lettres, des arts et des sciences

Intervention de Victor Hugo à l’Assemblée Nationale en 1848.(extrait)

Personne plus que moi, messieurs, n’est pénétré de la nécessité, de l’urgente nécessité d’alléger le budget ; seulement à mon avis, le remède de l’embarras de nos finances n’est pas dans quelques économies chétives et détestables ; ce remède serait, selon moi, plus haut et ailleurs ; il serait dans une politique intelligente et rassurante, qui donnerait confiance à la France, qui ferait renaître l’ordre, le travail et le crédit et qui permettrait de diminuer, de supprimer même les énormes dépenses spéciales qui résultent des embarras de la situation.

C’est là, messieurs, la véritable surcharge du budget, surcharge qui, si elle se prolongeait et s’aggravait encore, et si vous n’y preniez garde, pourrait, dans un temps donné, faire crouler l’édifice social.


Idem en l'an 2013 soit 165 ans après : les mêmes causes produisent les mêmes effets !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Lun 22 Avr - 6:45

Bonjour Telle...super ton extrait..il est tellement vrai..!
Revenir en haut Aller en bas
O-H de Warenghien
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 25/03/2013
Age : 63
Localisation : Plateau Est de Rouen

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Ven 26 Avr - 13:36

Déliquescence

La vie m’est un fardeau, et que sans toi je traine ;
Depuis que tu es partie, sans le vouloir vraiment.
Un mari insolant d’un coup y a brisé trois âmes.
Pourtant contre l’infortune, je n’ai plus de haine.
Qu’avions nous fait de mal sinon de nous aimer ?
Mais demande justice ou du moins le proclame !
Les amants énamourés ne se pourront étreindre.
Et ta fillette de neuf ans désormais sans maman…
Sera éduquée par la fausse amie qui était ta rivale.
Il te délaissait pour cette autre, te disant immature.
La veille il "remontait" les freins de ta voiture ;
Ceux-là qui, causant l’irréparable se bloquèrent,
Lors d’une course urgente qu’il t’envoya lui faire,
Te supprimer était le seul moyen de nous atteindre.
Ce fut pour nous trois la résultante d’un sort fatal.
Et l’hypocrite jouait l’éploré à ton enterrement.
Lui qui déjà le lendemain jetait toutes tes photos,
En macho, évitant l’opprobre d’une séparation ;
Et de la communauté de biens l’égale division.
Invitant sa maîtresse chez lui à brûler tes effets.
Se débarrassant de manière si criante du surplus.
Détruire le rappel du passé, n’était-ce pas trop tôt ?
N’était-ce pas ainsi la preuve de son implication ?
J’ai pu en catimini pour ta fille voler des souvenirs.
Je t’aime & souffre toujours, de ne savoir te dire :
Combien ma vie est triste, depuis que tu n’es plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma_normandie.eklablog.com
O-H de Warenghien
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 25/03/2013
Age : 63
Localisation : Plateau Est de Rouen

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Ven 26 Avr - 17:20

________
.\Amour : \\
..\Message\\
>> Ode toi ; =(Ô)<
.../Unique,//
./Récit... !//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma_normandie.eklablog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Ven 26 Avr - 22:16

demande justice..! Il a brisé trois âmes..!
la fausse amie, était rivale, ce lui fut fatal.
Et pour ta fillette, sans maman,voler des souvenirs
Je souffre de ne savoir lui dire : Je t’aime
Revenir en haut Aller en bas
O-H de Warenghien
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 25/03/2013
Age : 63
Localisation : Plateau Est de Rouen

MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Sam 27 Avr - 12:48

Gourmandise

Les enfants aiment le nougat,
Les gâteaux, le chocolat.
Ils aiment les pommes
Ils aiment les poires.
Tout ce qu'ils voient
Ils veulent l'avoir.

Les enfants aiment les bonbons
Enfin bref, tout ce qui est bon.
Les biscuits ce n'est pas mal
Ce qu'ils aiment ils le mangent sans mal.
Ils mangent à leur guise,
Tout le monde aime la gourmandise !


(2012 poème de ma fille à 11 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma_normandie.eklablog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Sam 27 Avr - 12:50

bravo, elle a de qui tenir......



kiss-21.gif
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Lun 29 Avr - 8:59

Petit brin de muguet

Qui suis-je avec ma tête en clochettes !
Je ne sors qu'après les frimas,
Je sens bon sous le vent, sans embarra !
Dès que je blanchis, hop, coupé, dans la musette.

Parfois, je garnis une boutonnière,
Parfois je m' accroche à une broche,
Mais généralement, dans un pot, je végète,
Certains m'enracinent en porte-pot, pas moche.

Le premier Mai, mon succès est assuré.
On m'arrache, on me bouscule,
L'on dit que je porte bonheur, sincérité !
Dans les paniers vendeurs, je déambule .

Avec mon long feuillage,
Bonheur, je porte de brin en brin
De moi, on tire des parfums
À personne, je ne fais ombrage.



**poètamateur
quotidien-17.gif
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    Lun 29 Avr - 20:20

De la communication (qui n'est ps toujours facile entre être humains!!!)

Je ne suis pas d'accord avec ton opinion, mais je partage ton point de vue!

Avoir le mot de la fin, c'est déjà un début

Le comble, c'est que certains utilisent un portable pour être branchés

Quand quelqu'un me parle du temps, cela ne me fait ni chaud ni froid (NDLR surtout quand c'est mon voisin qui parle pour ne rien dire, et surtout pour éviter les conversations sérieuses!!!! LOL véridique!...)


Si tu retrouves ton fil conducteur, tiens-moi au courant!

Quand une personne se trouve au creux de la vague, le risque, c'est qu'elle divague ete-43.gif ete-43.gif

Quand un personne disjoncte, le courant ne passe plus

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LITTERATURE, POESIES,    

Revenir en haut Aller en bas
 
LITTERATURE, POESIES,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Recherche cours Master 2 Litterature de jeunesse - Maine
» La Littérature et la Marine
» Mémoire de master littérature sur les bibliothèques
» vive la littérature équitable !!
» Problème Linguistique (Conjugaison)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ici on joue tout simplement :: Les forums de ICI ON JOUE TOUT SIMPLEMENT :: LITTERATURE, POESIES,-
Sauter vers: